Espace membre

Comité sur la protection des milieux humides, hydriques et riverains

Objectifs, composition et avancements

Raison d’être et objectifs

Le comité milieux humides, hydriques et riverains à pour but d’adresser les enjeux concernant ces milieux, de travailler des propositions de modification aux VOIC et d’apporter des recommandations à la TGIRT afin d’adapter les pratiques forestières aux réalités de ces milieux.

Historique du comité

Dans un premier temps

Le MFFP a effectué des analyses afin de savoir si les habitats fauniques longeant les milieux humides (incluant les lacs et rivières) en Gaspésie ont une protection suffisante lorsque l’on prend en compte les besoins des animaux en questions (ex. : oiseaux, amphibiens, etc).

Il est sorti de ces analyses que les milieux riverains des lacs et des étangs étaient à prioriser pour une protection accrue. Le CENG a déposé une préoccupation à la TGIRT afin d’adresser cet enjeu de carence de protection et d’explorer la possibilité d’établir une protection accrue à ces milieux riverains. Un comité a été formé et les analyses ont débuté, mais n’ont jamais menés à des propositions de la TGIRT au MFFP.  

  • Terminer les analyses afin de rédiger une proposition de protection au MFFP

Depuis le 17 mai 2022, en plus du mandat précédent, les mandats suivants ont été ajoutés au comité :

  • Que le comité MHH analyse la quantité de perte forestière qu’occasionnera la protection de milieux humides et hydriques et que cette perte soit compensée par l’augmentation des AIPL afin d’avoir une perte de possibilité forestière nulle. L’industrie est ouverte à revoir les paramètres afin de déterminer la localisation des AIPL tel que diminuer les critères de distances.
  • Que le comité MHH, suite aux résultats finaux des travaux de recherche de Thomas, jauge de la nécessité de recalculer les limites des AEC.  

  • Dans le but de cibler les éléments d’intérêts afin d’effectuer des calculs d’AEC avec des éléments d’intérêts comme point de référence par une consultation dirigée, que le comité adresse la question afin d’enligner la consultation et les besoins nécessaires afin de réaliser les travaux. S’il y a des points d’intérêt en terre privé, une méthodologie afin d’évaluer du degré d’altération.

  • Que le comité MHH adresse la question de l’espace de mobilités des rivières afin d’évaluer l’impact d’un élargissement des protections des zones riveraines. Par exemple il pourrait s’agir d’inclure une zone riveraine modulée en fonction du risque de mobilité de la rivière.

  • Que le comité MHH évalue la quantité de bandes riveraines nécessaire par une revue de la littérature afin de protéger les cours d’eau, les rivières à saumon et les affluents des rivières à saumon et de déterminer si des actions doivent être mises de l’avant. 

Composition

Les membres du comité sont les suivants:

  • Antoine Gagnon-Poiré (Fédération québécoise pour le saumon atlantique)
  • Catherine Dutil (Conseil de l’eau Gaspésie Sud)
  • Caroline Duchesne (Conseil régional de l’environnement GÎM)
  • Dany Scott (Regroupement des MRC de la Gaspésie)
  • François Godin (Groupe Lebel)
  • Jonathan Synnott (Association coopérative forestière de St-Elzéar)
  • Mathieu Piché Larocque (Groupe de scieries GDS)
  • Patrick Gendreau (SÉPAQ)
  • Pierre Poulin (Club des ornithologues de la Gaspésie)
  • Yves Briand (Conseil de l’eau Nord de la Gaspésie)

MFFP

  • Jason Argouin
  • Caroline Hamelin (en remplacement de Jason Argouin)
  • Steve Bujold

TGIRT

  •  Guillaume Berger-Richard
Résumé des tâches et des prochaines étapes

 Étapes de réalisation du premier mandat

  1. Relancer le comité
  2. Réviser les % de protection établie dans le document d’Antoine pour savoir si tout a bien été considéré (par exemple les lisières de protection)
  3. Les BGA proposent d’analyser de leur côté les blocs enclavés et de les partager
  4. Réviser les grilles de critères
  5. Rouler les analyses au besoin (la codification est déjà là)
  6. Réviser la pondération des côtes
  7. Analyser les résultats
  8. Émettre des recommandations
  9. Valider les recommandations à la TGIRT
  10. Suite à une approbation par la TGIRT, soumettre les recommandations au MFFP

Dans un deuxième temps

  • Évaluer les tâches
  • Faire un calendrier de travail et un plan de match

Ordre du jour de la prochaine rencontre

Comptes rendus des rencontres

Table de gestion intégrée des ressources et du territoire de la Gaspésie

MRC Bonaventure
51, rue Notre-Dame  C.P. 310
New Carlisle (Québec) G0C 1Z0
Téléphone: 418 408-0684
Télécopieur : 418 752-6657
Courriel: tgirtgaspesie@mrcbonaventure.com